Compte Geiger, un outil de radioprotection par excellence



L’appellation compteur Geiger (ou tube Geiger-Müller) fait référence à son inventeur, un ingénieur allemand dénommé Geiger et son collaborateur Müller. Cet appareil, très courant dans une centrale nucléaire, permet de détecter certains rayonnements ionisants (rayonnements beta, gamma), et donc de déceler le niveau de radioactivité dans une zone donnée. Dans le domaine de la médecine, et plus précisément dans le département radiologique, il est d’une grande aide pour cerner le comportement des radionucléides et des éléments ionisants dans le corps. Son utilité couvre aussi l’évaluation des risques d'irradiation liés à une pollution radioactive ou à des phénomènes naturels.

Outil incontournable


Permettant de contrôler un objet du quotidien susceptible d’être radioactif, un compteur Geiger s’impose dans certaines zones sujettes à la radioactivité. L’on parle des lieux de rejet de déchets radioactifs. Les retombées d’essais nucléaires atmosphériques présentent aussi des risques importants. Il faut aussi savoir que la radioactivité peut avoir une origine naturelle (roches granitiques, thorium, gaz radon…). Bien entendu, on l’attribue aussi à un accident nucléaire ou la désintégration d’une centrale nucléaire.

Test sur des compteurs Geiger


En optant pour les meilleurs compteurs Geiger, on a la possibilité de détecter des neutrons. Un tel appareil s’avère efficace, même sur des lieux de très faible niveau d'irradiation. Il n’a rien à envier à un spectromètre pour déceler des isotopes du strontium, du plutonium, ainsi que de l'Uranium 235 (U235) et du Césium 137 (Cs137). Même des radionucléides rejetés par les réacteurs nucléaires sont détectés, avec en prime la possibilité de connaître la quantité absorbée en Sievert ou en Becquerel.

Pour la petite histoire


L’accident de Fukushima date du 11 mars 2011 à la suite d’un tsunami. Cependant, le 26 avril 1986, l’accident de Tchernobyl a fait plus de ravages. Le pire accident nucléaire de l'histoire a provoqué un gigantesque nuage radioactif. Actuellement, Tchernobyl est encore hautement contaminé par la radioactivité. L’histoire retient aussi les conséquences de la bombe atomique larguée à Hiroshima. Trois jours plus tard, Nagasaki a aussi été frappé. Ainsi, dans les années 1960, le recourt à des outils de mesure de radiations a explosé, sur fond de rumeurs de contamination et des aliments irradiés. Un phénomène ayant provoqué une ruée vers les cachets d'iode, en guise de décontamination.
Partout dans le monde, ces accidents ont surtout changé l’opinion publique sur l’énergie nucléaire. Il n’est pas rare de voir des activistes antinucléaires aux abords d’un réacteur nucléaire. Ils militent pour la fermeture pure et simple du dispositif, au nom de la sûreté nucléaire. En même temps, ils sensibilisent la population quant à l’utilité de s’équiper d’un appareil comme le compteur Geiger.

Réalisation et pose d’automatisme de portail